Category Archives: Portraits

Michaëlle Jean : Secrétaire Générale de l’OIF

JPEG - 42 ko

Michaëlle Jean a été élue Secrétaire générale de la Francophonie le 30 novembre 2014, lors du 15e Sommet de la Francophonie. Elle succède à Abdou Diouf alors en poste depuis 2003.

Née en 1957 à Port-au-Prince, en Haïti, c’est en 1968 qu’elle arrive au Canada avec ses parents qui fuient, comme des milliers d’autres familles, le régime dictatorial de François Duvalier. Elle connaît l’émigration et la douleur du déracinement. Le Québec devient sa terre d’accueil. À l’Université de Montréal, elle complète un baccalauréat ès arts en Littérature et langues modernes (italien et espagnol).

Tout en enseignant la langue et la littérature italiennes, elle poursuit avec succès des études de maîtrise en Littérature comparée. Michaëlle Jean parle couramment cinq langues : le français, l’anglais, l’italien, l’espagnol et le créole, en plus de lire le portugais. Parallèlement à ses études, elle travaille pendant dix ans à la mise sur pied d’un vaste réseau de refuges d’urgence pour les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants.

De 1988 à 2005, Michaëlle Jean connaît une brillante carrière de journaliste et d’animatrice d’émissions d’information à la télévision publique canadienne, les réseaux de langues anglaise et française CBC/Radio-Canada. Le 27 septembre 2005, Michaëlle Jean devient la 27e gouverneure générale et commandante en chef du Canada. Elle œuvre au dialogue et à la solidarité, encourageant sur le terrain les initiatives de la société civile, stimulant les énergies constructives, défendant les plus démunis, attachant une attention particulière aux jeunes.

Le 12 janvier 2010, un terrible tremblement de terre dévaste son pays natal et fait 300 000 morts. En octobre 2010, son mandat de gouverneur général prend fin et c’est sans hésitation qu’elle accepte le rôle d’envoyée spéciale de l’Unesco pour Haïti. Elle déploie toute son énergie et toute sa force de conviction pour soutenir les efforts de reconstruction d’après séisme et la volonté des Haïtiennes et des Haïtiens de sortir de la dépendance à l’égard de l’aide internationale.

Michaëlle Jean est très engagée pour la promotion de la langue française. En effet, en 2010, à la demande du secrétaire général de la Francophonie, elle accepte et assume avec dynamisme et rigueur le rôle de Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres 2012.

Source : OIF