Qu’est-ce que c’est ?

Afin de vous informer au mieux des possibilités offertes par le réseau de sections bilingues de Hongrie, voici quelques informations sur leur fonctionnement et leurs modalités d’apprentissage.

Jadis

Dans l’histoire de l’éducation et de l’enseignement hongrois, c’est à partir du XVIIIe siècle que nous disposons de sources révélant l’existance d’institutions scolaires utilisant le français en tant que langue d’enseignement (l’Ecole des Ursulines, l’Ecole des soeurs de Notre Dame, Konviktus – le Collège des Jésuites – Konviktus). Au XXe siècle Kunó Klebelsberg, le ministre de l’éducation nationale, encourage la fondation des lycées de langue étrangère en Hongrie. C’est ainsi que la section bilingue du lycée Szent Norbert de Gödöllő, entretenu par l’ordre des Prémontrais, voit le jour.

Actuellement

L’enseignement bilingue renaît en 1987 en Hongrie. Depuis cette année-là, 8 lycées généraux et 2 lycées techniques ont ouvert des sections bilingues francophones.

Les spécificités de la formation bilingue

Le programme de la section bilingue est basé sur le programme traditionnel hongrois. A cela s’ajoute le programme spécial de la langue cible qui, en dehors de l’enseignement renforcé du français, met l’accent sur l’élargissement des connaissances linguistiques, littéraires et culturelles et assure l’étude de certaines matières (définies individuellement par les établissements) en français. La formation comprend une année préparatoire, donc la compétence linguistique (à l’exception du lycée de Szeged) n’entre pas en compte lors du recrutement. A la fin des études secondaires, les élèves peuvent passer un examen de baccalauréat bilingue. Au cas où ils obtiennent le baccalauréat en langue cible avec mention « bien » ou « très bien », leur certificat bilingue équivaut à l’examen d’état de langue de niveau supérieur de type „C1”. La formation bilingue habilite également les jeunes à poursuivre des études dans les filières francophones des universités hongroises.

Direction les pays de la Francophonie

Dans le courant de la formation, les élèves de la section bilingue ont la possibilité de faire un séjour en France ou dans un autre pays francophone. Les titulaires d’un baccalauréat bilingue, s’ils souhaitent intégrer une université francophone, sont dispensés des épreuves de langue.

Avec des soutiens indéfectibles

Le support offert par l’Ambassade de France en Hongrie et Wallonie-International Bruxelles prend différentes formes : à la demande de l’établissement, elle organise le séjour des lecteurs et professeurs natifs, organise et finance les commandes de livres et de journaux, facilite les séjours linguistiques et les échanges scolaires, soutient les stages de perfectionnement destinés aux professeurs.

Tous ensemble

Les sections bilingues francophones en Hongrie s’échangent des idées sur chaque thème important. Les responsables des sections bilingues se rencontrent au moins deux fois par an, en plus des forums organisés avec la participation des professeurs et des élèves.

Nous sommes contents de savoir que nous pouvons compter l’un sur l’autre.

Les sections bilingues ont une formule originale ; il s’agit d’un lycée de 4 ans, auxquels il faut rajouter une année préparatoire de formation linguistique. Donc 5 ans au total.

Le Programme du lycée est le même qu’ailleurs !

En effet, le programme des sections bilingues est rigoureusement le même que dans les autres lycées hongrois : l’originalité est l’enseignement de plusieurs matières en Français (histoire, géographie, physique, chimie, …cela dépend du lycée). De plus, une matière supplémentaire est enseignée dans le cadre du bilinguisme : il s’agit de la civilisation française. Seules deux matières restent toujours enseignées en hongrois : la littérature et la grammaire hongroises.

Votre enfant n’a pas appris le Français, il peut participer à l’enseignement bilingue

Le fait de pas avoir appris le Français, ou une autre langue étrangère, n’est absolument pas un handicap à l’inscription de votre enfant à une section bilingue : le recrutement est basé sur trois éléments : les notes de la dernière année d’Altalanos iskola, les notes au test de mathématiques et de grammaire hongroise, et enfin un entretien avec les professeurs. Donc, la compétence linguistique n’entre pas en compte.

Venant de Province, votre enfant peut s’inscrire !

Le réseau des sections bilingues francophones est présent à Budapest, comme en Province : 10 lycées participent à la formation bilingue, à Budapest comme dans les plus grandes villes du pays.

Acquérir un savoir pratique, c’est possible dans les lycées bilingues !

Parmi les 10 sections bilingues, deux d’entre elles sont des lycées professionnels tournés vers l’économie (Hunfalvy Janos à Budapest et Fáy András à Miskolc).

Le baccalauréat bilingue a une valeur spécifique !

Evidemment, le baccalauréat bilingue est reconnu par l’ensemble des formations post-baccalauréat du pays, et dispense du deuxième diplôme de langue, obligatoire pour tout diplôme universitaire. De plus, il dispense d’examen linguistique d’entrée dans toutes les universités francophones, en cas de poursuite d’études en France, en Belgique, et en Suisse Romande.

Les pays francophones s’impliquent !

L’implication des ambassades francophones est grande : les sections bilingues ont toutes un lecteur français, voire deux, ainsi qu’un ou deux lecteurs belges. De plus, plusieurs programmes permettent la participation de professeurs natifs francophones dans ce dispositif.

Il est à noter également que les différents services de coopération éducative des ambassades sont très présents dans le cadre du bilinguisme. Par leurs actions, il supporte les échanges scolaires, contribue aux programmes de séjour linguistique, soutient les différentes initiatives des sections bilingues.